Michel GARDE est décédé, le lundi 6 mars 2017, à l’âge de 74 ans.

Né le 23 octobre 1943 à St-Etienne (42), Michel GARDE représente, pour ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, un homme animé par la passion d’entreprendre, profondément humain, doté d’une grande capacité de travail et d’une droiture exemplaire.

Michel GARDE relève le challenge de la reprise de Floriot au décès de son père fondateur, Michel FLORIOT, le 6 mai 1987. Il est alors Directeur financier de l’entreprise et décide de poursuivre cette belle aventure en devenant Président de SRE GROUPE FLORIOT et actionnaire avec 6 autres cadres que sont : Gérard JACQUET, Michel BRUNET, Jean-Marc BAILLY, Jean-Louis GALLARD, Régis TABOURET et Daniel LOZES.

Particulièrement actif socialement, Michel GARDE a présidé l’URSSAF de l’Ain, la Caisse des Congés de Macon, la Fédération départementale du BTP de l’AIN. ll a également occupé la fonction de juge et Président de section au sein du Tribunal de Commerce de Bourg-en-Bresse. Il sera en outre décoré de l’Ordre du Mérite et de la Légion d’Honneur.

Thierry Glories s’exprime ainsi :

« La volonté de Michel GARDE était de faire perdurer cette valeur forte qu’est la passion d’entreprendre et de ne pas céder la belle entreprise Floriot à un groupe national. C’est ainsi, qu’en 2007, je succède à la Présidence et à l’actionnariat du Groupe. A cette époque, le groupe est composé d’une filiale Bâtiment (SRC Floriot) et d’une filiale de maisons individuelles (CIF / Maisons Floriot). Depuis 2007, la croissance se poursuit grâce à l’implication de tous les collaborateurs, ceux ayant connu Floriot à ses débuts et ceux qui viennent d’intégrer TGL Group. Cette croissance s’inscrit pleinement dans mon projet d’entreprise à l’image de Michel GARDE de pérenniser un groupe indépendant.

La disparition de Michel GARDE est un événement marquant pour notre histoire, nous n’oublions pas nos racines et ceux qui ont été à l’origine du développement et de la croissance de notre entreprise ».